En tete hommage 1

TRISTESSE D'UN CHIEN.

Triostesse d un chien

LES ANIMAUX RESSENTENT LES MEMES EMOTIONS QUE LES HUMAINS.

Pour que notre regard sur eux évolue

Parfois, un élan de vanité nous pousse à croire que nous, humains, sommes les seuls à éprouver certaines émotions complexes. Amour, joie, peine, deuil, solitude, empathie qui ne se retrouveraient pas chez les animaux ? FAUX.  Et par chance, ce nouveau regard sur le monde animal se développe à vitesse grand V grâce notamment aux progrès fulgurants de l'éthologie, la science du comportement des animaux. Les animaux ressentent comme nous les mêmes émotions Amour, joie, peine, deuil, solitude, empathie .

UN ANIMAL (MEME SAUVAGE) QUE VOUS AVEZ SAUVE SE RAPPELERA DE VOUS TOUTE SA VIE ET VOUS LE MONTRERA. 

LA PERTE D'UN ANIMAL ET LE DEUlL CHEZ NOS AMIS A QUATRES PATTES.

Comme nous, humains, nos chiens peuvent traverser des périodes de deuil plus ou moins longues.

Le deuil va se caractériser par :

• Une perte d'appétit

• De la léthargie

• Un cycle de sommeil perturbé (soit il dort moins, soit il dort beaucoup plus)

• Des besoins faits à l’intérieur

• De l’anxiété de séparation

• Des vocalises (aboiements ou pleurs)

• Des changements dans sa personnalité. Ce dernier point est d’autant plus vrai si votre chien si un autre animal du foyer est décédé. Votre chien ne saura plus réellement quelle place occupée maintenant qu’il se retrouve seul.

Bien entendu, ces symptômes sont à prendre en compte dans le cas d’un deuil. Si ce n’est pas le cas de votre poilu, ils peuvent être signe d’une maladie sous-jacente. Dans le doute, il vaut mieux consulter votre vétérinaire.

La première chose à faire pour accompagner votre chien dans cette épreuve, c’est de reconnaître qu’il peut être en deuil.

Nos amis canins sont des êtres émotionnels et intuitifs. La perte d’un être cher est donc très difficile à gérer pour eux.

Il faut donc comprendre votre chien et lui montrer que vous êtes là pour lui.

En revanche, il ne faut pas venir perturber en excès la routine. Maintenir un cadre de vie semblable à celui qu’il y avait avant la perte de l’être cher aidera beaucoup votre chien.

En ce sens, maintenez l’heure des repas habituels, le type de nourriture, l’heure des sorties…

Bien-sûr, rien ne vous empêche d’ajouter quelques extras qui feront plaisir à votre chien, comme :

• Le laisser dormir dans votre chambre, ou même dans votre lit s’il en manifeste l’envie

• Lui donner des friandises qui ont une forte valeur pour lui

• Partager un petit peu plus de moments de jeux avec lui L’activité, par les jeux, et également

l’activité physique l’aidera à se décharger de sa tristesse, grâce à la production de sérotonine. Ne lésinez pas sur les balades par exemple.

Et si, au moment de sortir ou de jouer, votre chien semble perturbé car son compagnon de jeu n’est plus là pour partager l’excitation, prenez un temps pour le réconforter.

De la même manière, si vous constatez que votre chien passe sa journée à attendre quelqu’un qui ne reviendra malheureusement pas, évitez de lui montrer que vous êtes tristes également, ou de passer votre temps à “simplement” le caresser.

C’est très compliqué de voir son chien vivre un tel moment de tristesse, surtout si nous aussi nous subissons cette perte, mais dans cette situation, la meilleure des choses à faire et de distraire votre chien.

Attirez le pour faire une activité, pour jouer, pour sortir ou pour faire des câlins dans le canapé.

Comme pour les humains, il faut respecter ses instants de tristesse, mais il est également important de lui changer les idées pour qu’il puisse vivre à nouveau normalement.

Est-ce une bonne idée d’adopter rapidement un nouveau compagnon si votre chien a perdu un autre ami à 4 pattes ?

Il faut être extrêmement vigilant à l’introduction d’un nouveau poilu dans votre foyer.

Chaque situation et chaque chien est différent. Mais ce n’est pas l’adoption immédiate d’un nouveau compagnon qui améliorera l’état de votre chien.

C’est un peu comme pour nous : si l’un de nos amis décède, nous n’allons pas chercher immédiatement une autre personne pour le remplacer, ce serait absurde.

Faire son deuil nécessite du temps, et c’est pareil pour nos poilus.

Si malgré tout, l’envie d’accueillir un autre chien est trop forte, allez-y progressivement, faites plusieurs rencontres pour que les deux compères s’habituent l’un à l’autre. Aussi, si vous venez d’accueillir un chien qui a récemment perdu son humain (décès, abandon, séparation…) il est très probable qu’il ne vive pas bien cette période.

N’essayez pas de remplacer son ancien propriétaire, mais voyez le plutôt comme une opportunité de l’aider à traverser cette période, et que vous puissiez passer à autre chose ensemble.

Soyez patients, le deuil peut prendre un certain temps : plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Tout dépend de la personnalité de votre fidèle compagnon. Accompagnez votre chien pendant cette période, soutenez le, et tout ira pour le mieux.

Pour résumer, s’il y avait 3 conseils à retenir :

• Restez-vous même, soyez présent pour votre chien, ne le sur sollicitez pas.

• Ne changez pas de routine, pour ne pas perturber les habitudes de vie de votre canidé. La perte d’un congénère / humain est déjà un gros choc, inutile d’en ajouter davantage.

• Accordez-lui de temps en temps plus de gâteries : une friandise appétente qu’il adore, un instant câlin dans le lit…

Claude Lefevre

POEME SUR LA TRISTESSE D'UN CHIEN

1

Je ferme les yeux tout doucement
Tes mains sur moi me réchauffant.
Tu es venu me chercher trop tard
Moi qui n’ai vécu qu’une vie de désespoir.
Je suis né, on ne sait quand
Je suis né, on ne sait où
Pour moi tout est fini maintenant
Voilà que je pars en regardant ton visage si doux.
Depuis ma naissance, je suis maltraité
Je n’ai connu des humains aucune humanité.
Attaché à un pieu par tous les temps
N’ayant pour m’abriter qu’un misérable auvent
J’ai grandi dans la solitude et la peur
Subissant la colère et la froideur
De ces gens qu’on appelle humains.
Jamais un regard, une caresse
Un mot doux, une gentillesse
J’étais là pour les servir
Les protéger, les avertir.
Ils m’ont pris pour être leur gardien
Sans se soucier de mon quotidien.
J’ai eu froid, j’ai eu faim
Souvent malade comme un « chien »
Mais personne ne s’est jamais inquiété
De mon état de santé,

Chien triste 5

2

De savoir si j’avais assez à manger.
Jamais je n’ai pu jouer,
On m’a interdit de gambader
Le jour où on m’a enchaîné.
Mais toi, tu es passé par là
Tu m’as vu, tu m’as secouru.
Mais il est trop tard pour moi, je crois
Pour vivre une vie qui m’aurait surement plu.
Je vois des larmes dans tes yeux,
Des mots gentils arrivent à mes oreilles
Qui chauffent mon cœur comme le soleil.
Je vais mourir aujourd’hui
Je vais mourir heureux mon ami
Car je pars en sachant
Qu’il existe encore des braves gens
Qui peuvent donner leur temps
Qui peuvent donner leur argent
Pour essayer que nous, les malheureux
Les mal-aimés, les battus, les enchaînés
Finissions notre vie dans la dignité.
Merci à vous les associations, les gens de bonne résolution
Vous qui essayez de nous sauver
Au prix de vos loisirs, de votre santé.
Vous qui aidez peu importe la manière
A éviter qu’on vive une vie de misère.

Myriam Bled page Poésie