hommage à nos animaux disparus

Les chiens pleurent aussi .....

Hommage titre

Les chiens pleurent aussi profondément que les humains

 

Chien devant cerceuil

Labrador allonngé devant le cerceuil de son maître

durant toute la cérémonie funéraire..

La photo du Labrador allonngé devant le cerceuil de son maître durant toute la cérémonie funéraire a fait couler beaucoup d’encre et surtout, beaucoup de larmes. La photo dégage une telle tristesse, qu’elle a fait le tour du monde touchant des millions de personnes. Elle est la preuve même qu’un chien peut, lui aussi, pleurer et se sentir profondément meurtri par la perte d’un être cher. Cela veut aussi dire que le chien comprend la mort et ses conséquences, à commencer par l’absence irrévocable de l’être aimé. Lors de l'enterrement du jeune soldat, le chien s’est avancé vers le cercueil de son maitres’est allongé devant, et est resté prostré dans cette position durant toute la cérémonie.

 

Les chiens, comme les êtres humains, ressentent la tristesse et pleurent à leur manière.

Comprenant les drames qui se nouent autour d’eux, comprenant la perte d’un être cher, ressentant l’absence et la solitude, les chiens peuvent déprimer et se laisser envahir par le chagrin.

Tristesse chien comme humains

Des chiens meurtris par la mort de leurs maîtres   Le chagrin de Hawkeye

Vous souvenez-nous de Hawkeye, le chien de Jon Tumilson, soldat décédé lors de la guerre d’Afghanistan ?

La bravoure d’un chien désespéré

En 2008, une vidéo bouleverse le web et se propage comme une trainée de poudre. Une caméra de surveillance postée sur une autoroute à Santiago au Chili, filme un drame entre deux chiens.

L’un d'eux se fait heurter de plein fouet par une voiture et s’effondre en plein milieu de la chaussée. Le trafic est dense, les voitures roulent très vite, et les automobilistes semblent visiblement ne pas vouloir s’arrêter pour aider le chien.

Ce paysage dramatique ne décourage pourtant pas son compagnon à quatre pattes qui court à sa rencontre, s’engage sur la chaussée bondée, prenant consciemment le risque de se faire également percuter. Instinctivement, il enroule ses pattes autour du chien blessé et le tire hors de la route jusqu’au bas-côté pour le protéger. Un acte héroïque et touchant.

Comment, après ces deux exemples poignants, peut-on encore douter de la sensibilité des chiens ? Les chiens peuvent pleurer et être meurtris aussi profondément que les humains.

D’où vient le chagrin chez les chiens ?

Sensibles, les chiens ressentent la tristesse mais également la peur, la colère, le bonheur et la possessivité. Et plus loin que cela, les chiens peuvent être tristes mais également déprimés !

Quand un chien déprime, il dort beaucoup, se déplace lentement, se nourrit moins et joue peu. Mais d’où vient ce sentiment chez les chiens ? Fait-il partie d'eux ou est-ce un sentiment apparu chez eux après leur domestication par l’homme ? Dur à savoir.

La tristesse chez les animaux de compagnie est certainement une conséquence de leur évolution mais également une conséquence du rapport qu’ils entretiennent avec leurs maîtres et leurs maîtresses.

Le chien est en effet un animal très curieux et très observateur. De l’observation est né le sentiment de chagrin chez les animaux. Si bailler semble contagieux, la peine d’un être aimé également, on partage sa souffrance.

Pour tenter de mieux comprendre ce mécanisme chez les canidés, des chercheurs de l’université Emory à Atlanta (USA) ont fait passé des IRM à des chiens afin de voir ce qu’il se passe dans leurs cerveaux quand ils ont du chagrin. Gregory Berns, directeur du Centre Emory et chercheur principal sur le projet, espère que son travail révèlera les secrets de la relation entre le chien et l’être humain, du point de vue du chien notamment.

Mais ces expériences sont difficiles à mener, admet-il, car il est déjà difficile de comprendre ce qu’il se passe dans le cerveau humain quand celui-ci a du chagrin, alors ce n'est pas plus aisé de comprendre pour le chien. Mais selon Berns, comme les êtres humains, certains chiens se lamenteraient plus facilement que d’autres.

Une hypothèse avec laquelle Barbara King, professeur d’anthropologie, est d’accord : "Après tout, les chiens possèdent une personnalité unique et réagissent différemment même dans une situation identique". Selon Barbara King, la sensibilité d’un chien dépendrait de ses expériences vécues incluant la façon dont il a été élevé et dont se comportaient les individus et les animaux avec qui il a vécu.

Comment aider son chien à sortir de la dépression ?

D’après le docteur Sophia Yin, vétérinaire de San Francisco spécialisée dans le comportement animal appliqué, si un chien se morfond, la meilleure chose à faire de la part du maître est de lui changer les idées.

Proposez-lui des activités amusantes, des jeux, sortez-le promener, etc. "L’activité dépend de ce que le chien aimait faire avant de tomber en dépression" explique le docteur Yin. N’attendez pas une solution miracle car cela peut durer des semaines ou des mois. Aidez votre compagnon à sortir de cet état de peine, il en a besoin et il a surtout besoin de vous. 

Par Caroline De Fréminville

×